Les options au lycée Camille Corot (en partie obsolète)

3 | (actualisé le )

IMPORTANCE...DU CHOIX D’UNE OPTION EN CLASSE DE SECONDE

Langue Vivante 3

- Au lycée Camille COROT de Morestel, il existe l’Espagnol et l’Italien en Langue vivante 3.

- Il est regrettable de constater que certains élèves arrivent en classe de Seconde, en ne prenant pas suffisamment d’options facultatives, peut-être par peur d’une surcharge de travail.
Cela se révèle être une stratégie pénalisante pour la suite de leurs études, car un manque d’options peut leur « fermer des portes » lors de leur orientation pour la Première.

POURQUOI FAIRE LE CHOIX D’UNE OPTION « Langue Vivante 3 » POUR LA SECONDE ?

- Statistiquement, les résultats au Baccalauréat sont bons. Les progrès sont rapides car l’élève a déjà l’expérience de l’apprentissage de deux autres langues.
- Suivant le choix du futur bachelier, la L.V.3 pourra devenir une spécialité ou rester une option facultative. Dans ce cas, seuls les points au dessus de la moyenne compteront au Bac.
Donc l’élève ne perd pas de points, il ne fait qu’en gagner.
- La L.V.3 peut remplacer une L.V.2 dans laquelle l’élève est faible ou en échec.
- Les professeurs de L.V.3 veillent à ce que cette option ne soit pas une surcharge pour l’élève. De ce fait, il n’y a quasiment pas de travail à fournir à la maison.
- Tout le travail d’application et de mémorisation se fait en classe. L’élève, chez lui, n’aura qu’à revoir la leçon déjà apprise en cours.
- Un élève de section S (par définition non linguiste) peut facilement continuer une L.V.3, sans que cela surcharge son travail personnel. Elle ne pourra que lui apporter des points au Bac.
- L’élève qui choisit une L.V.3 en fin d’année de 3e et qui s’aperçoit que cela ne l’intéresse pas, peut facilement l’abandonner durant l’année de Seconde : soit à la fin du 1er trimestre, soit en fin d’année.

- Il est utile de préciser que si un élève ne choisit pas une L.V.3 dès la Seconde, il n’aura aucun moyen de la prendre dans la suite de sa scolarité, s’il pense en avoir besoin.

- Il est par exemple possible d’aller en 1re ES ou en 1re STG, même si l’on n’a pas suivi l’option SES ou STG en Seconde.
Il n’en est pas de même pour la L.V.3 qui ne peut être choisie qu’en fin d’année de 3e.

La « Langue Vivante 3 » est donc une option que l’on peut facilement abandonner durant ses études, mais qui ne peut être choisie qu’à un seul moment de la scolarité : en Seconde.

Les professeurs d’Espagnol et d’Italien du lycée Camille Corot
Mme Capodieci, Mme, Cugnot, Mme Zapatero

Qui peut étudier le latin ?

tout le monde !
L’élève qui a commencé à étudier le latin en 5e ou en 3e peut continuer à suivre cet enseignement.

Les cours de début d’année commencent par des révisions. Nulle inquiétude à avoir même si l’on pense avoir des bases grammaticales fragiles.

- Pourquoi poursuivre (ou débuter) le latin au lycée ?
Outre son apport dans la connaissance de la langue française, il permet de se familiariser avec de nombreux arts (littérature, peinture, sculpture, architecte...).

Il est indispensable à tout étudiant en lettres, recommandé à tout étudiant en sciences humaines, utile à tout esprit scientifique (il apporte rigueur et logique)

- Organisation

Les méthodes de travail sont souples. On travaille souvent en petits groupes, et le professeur peut établir des liens avec d’autres disciplines, avec le français, l’histoire ou la philosophie (en terminale).

- Avantages

Pour des études supérieures, les langues anciennes peuvent se révéler précieuses. C’est le cas si l’on envisage des études de lettres modernes ou classiques, de langues vivantes, de philosophie ou d’histoire.

On en a aussi besoin lorsque l’on veut étudier le droit, les sciences politiques, ou lorsque l’on passe des concours d’entrée de différentes écoles supérieures (épreuve de culture générale).

- Le jour du BAC

baccalauréat S ou ES : un oral
baccalauréat L :
— Un oral, pas de coefficient s’il s’agit de l’option facultative.
— Un écrit, coefficient 4 s’il s’agit de l’option facultative

- L’option latin, un avantage pour réussir au bac :
— Les latinistes obtiennent 1 à 2 points de plus au bac de français.
— A l’option facultative, les points obtenus au-dessus de 10 rendent possible une mention


CI DESSOUS UNE PARTIE DES INFORMATIONS SONT OBSOLÈTES SUITE A LA REFORME DU LYCÉE : LIRE CET ARTICLE

Informatique de Gestion et de Communication

Pourquoi choisir cette option ?

- L’IGC pour pouvoir faire un choix plus tard

— Avec l’IGC, vous découvrirez, par l’action le cadre et les domaines d’application de l’informatique de gestion, le fonctionnement des organisations (entreprises, associations...)
— Après la seconde, vous choisirez en connaissance de cause de poursuivre dans une filière en fonction de vos résultats, de votre motivation et de votre projet personnel.

- L’IGC est un enseignement de détermination, il doit vous aider à faire un choix dès la classe de première ou après le baccalauréat.

- L’IGC c’est un plus tout de suite !

— En IGC vous réaliserez au cours de l’année de 3 à 5 projets en équipe (de 3 ou 4 élèves) qui vous amèneront à utiliser l’informatique et les réseaux.
— Vous serez évalué sur la qualité et l’utilité de vos développements et la pertinence de vos initiatives.
— Un projet ce sont des missions à accomplir dans le réel ou dans une simulation (exemples : promotion d’une association, gestion d’une logithèque, lancement d’un nouveau service, ...)

Par le projet, vous aborderez la dimension citoyenne du recours aux nouvelles technologies pour communiquer, informer, apprendre...

- L’IGC c’est l’informatique d’aujourd’hui

— Tous les outils actuels de la communication sont largement utilisés en IGC : réseau local, réseau Internet et intranet, e-mail, multimédias...
— Vous apprendrez à en maîtriser l’ usage et ces acquis serviront utilement votre projet d’étude, quelle que soit la voie que vous choisirez.

- Comment ne pas se tromper en choisissant IGC ?

Vous avez :

— du goût, et même de la passion, pour l’informatique
— de la volonté et de la curiosité pour mener à bien des projets variés
— une aptitude au travail de groupe
— le sens des responsabilités, vous êtes jugés sur les projets que vous réalisez
— de l’aisance en français : il faudra vous exprimer à l’oral comme à l’écrit


Présentation et objectifs de l’option MPI

- L’option Mesures Physiques et Informatique a été mise au en place à la rentrée 2001-2002. Elle accueille actuellement 88 élèves, répartis en 4 groupes, provenant de diverses classes de Seconde. On y dispense un enseignement expérimental de 3h / semaine (une séance de deux heures puis une séance d’une heure). Les élèves de cette option sont encadrés par un professeur de Physique - Chimie.

- Pour cette option, le lycée dispose d’une salle spécialisée (salle 210 au 2e pavillon du Lycée) où 11 postes reliés au réseau de l’établissement sont utilisés. Un accès sécurisé au serveur permet à chacun de stocker son travail réalisé durant les séances.

- L’objectif principal est d’étudier des phénomènes physiques à l’aide de l’outil informatique. L’informatique n’est introduite qu’au fur et à mesure des besoins, comme un simple outil supplémentaire : c’est une option de Sciences Physiques, pas une option d’Informatique.

- L’option MPI est l’occasion d’expérimenter et d’utiliser l’outil informatique de façon quasi systématique, tout en abordant des problématiques en rapport avec la mesure d’un phénomène physique.

- De nombreux thèmes sont abordés : capteurs et circuits électriques, codage et numérisation, recherche de modèle mathématique, lumière, son... Chacune des études est l’occasion d’utiliser l’ordinateur comme instrument de mesures, comme outil de traitement de données ou comme outil de communication.

Les séances se déroulent le plus souvent de la manière suivante :

  • En début de séance, le professeur expose les objectifs de la séance de travaux pratiques. Il indique les points importants, les étapes du travail.
  • Les élèves disposent à travers le site M.P.I. du lycée du texte des différentes manipulations à effectuer et des différents montages à réaliser.
  • Ils travaillent en binômes de façon autonome.
  • Ils vont chercher le matériel nécessaire pour leur montage et travaillent seuls à leur poste.
  • Ils appellent le professeur chaque fois qu’ils le souhaitent.
  • Tout le travail se fait en classe. Les élèves rendent leur travail quand la séance est totalement achevée au professeur qui évalue ce qui a été fait.
  • Deux fois par trimestre l’élève sera confronté à une évaluation individuelle de deux heures.
  • L’option MPI permet aux élèves de se familiariser avec les mesures physiques, c’est-à-dire le recueil et l’exploitation de résultats de mesure ainsi que l’étude des appareils de mesure dans différents domaines des sciences physiques.
  • L’enseignement permet aux élèves de s’entraîner à comprendre et résoudre des problèmes scientifiques et facilite l’adaptation en première scientifique. Les séances étant des travaux pratiques, les élèves acquièrent une bonne maîtrise du matériel de laboratoire et sont donc bien préparés à l’épreuve expérimentale du baccalauréat scientifique. L’utilisation régulière de l’outil informatique pour acquérir et exploiter des résultats expérimentaux leur donne une aisance incontestable en travaux pratiques en première et terminale scientifique.
  • Enfin, les élèves utilisent les techniques modernes de communication (vidéo, photos, animations PowerPoint, site Internet…) qui leur permet de réinvestir les connaissances acquises du tronc commun de sciences physiques et de l’option. Ce projet est également une première approche des travaux personnels encadrés qui sont aux programmes de la classe de première.

Et ensuite…que faire après le bac ?

— La tendance actuelle sur les orientations scientifiques est préoccupante.... En effet, on constate une chute des orientations vers les études scientifiques : depuis 1996, les DEUG scientifiques ont perdu 25 % de leurs étudiants, les DEUG de physique 45 %, et moins d’élèves des grandes écoles choisissent une orientation scientifique à leur sortie. Cette formation pourra être développée par la suite en IUT de Mesures physiques, en école d’ingénieurs ou à l’université. L’option MPI n’est qu’une pierre à l’édifice, elle tente de corriger cette tendance en facilitant l’orientation des jeunes vers les multiples emplois à vocations scientifiques (chef d’entreprise, cadre, technicien spécialisé, recherche, enseignement…).


Option de détermination en seconde : Les SES

L’enseignement de Sciences économiques et sociales offert en classe de seconde, pluridisciplinaire, a pour objectif central d’ouvrir la culture des lycéens sur un odre de réalités et de réflexions que leurs études antérieures ne leur ont permis d’aborder que de façon sommaire. Il vise aussi à les mettre en mesure de mieux comprendre la société dans laquelle ils vivent, en tirant le meilleur parti de ce que leur apportent à ce sujet les divers moyens d’information et d ecommunication. Dans cette perspective, il privilégie l’étude de la société française contemporaine.

Pour atteindre cet objectif cet enseignement associe les apports de différentes sciences sociales (économie sociologie, histoire, science poliotique...) dans la perspective d’établir dans ce champ disciplinaire les connaissances de base pour appréhender les faits économiques et sociaux.

Cet enseignement s’effectue sur une durée de deux en classe entière pour le cours et une heure tous les quinze jours en demi-classe pour les TD.

Le programme :

PROGRAMME NOTIONS QUE LES ELEVES DOIVENT CONNAITRE ET SAVOIR UTILISER
Introduction : Les démarches en SES Economie, sociologie, science politique
La famille : une institution en évolution Diversité des formes familiales
Relations de parenté
Ménage
L’emploi : une question de société Actifs/inactifs
Emploi salariés / non salariés
CDI / emplois précaires
Chômage
CSP
La production : un espace de relations économiques et sociales Entreprise / administration / association
Facteurs de production
Productivité du travail
Investissement
Valeur ajoutée
Organisation du travail
Contrat de travail
Représentation des salariés
La consommation : une activité économique, sociale et culturelle Revenus primaires / revenus de transfert / revenu disponible
Salaire
Biens privés / biens collectifs
Pouvoir d’achat
Niveau de vie
Effet de signe

Sites

Mots-clés

Partager cette page

Lire aussi

Visites