Retour vers le site

Maximales/Minimales du mois:
Température maximale 37.2°C Température minimale 12.3°C Taux pluviométrique maximal 21.4 mm/hr

Maximales/Minimales de l'année:
Température maximale 38.5°C Température minimale -9.8°C Taux pluviométrique maximal 23.4 mm/hr

Conditions météo actuelles au Lycée Camille Corot - Morestel

Mostly cloudy and cooler. Precipitation possible within 12 hours, possibly heavy at times. Windy.


OutsideTempHistory  Température extérieure  Humidité extérieure  Point de rosée


Current Wind Direction Current Wind Chill  Current Wind Speed  10MinAvgWindSpeed


WindRunHistory  Current Barometer  Barometer History


Today's Rain  Storm Rain Total  Current Rain Rate  Monthly Rain Total  Yearly Rain Total


Current UV Index Current Solar Radiation Current Heat Index Current THW Index 


UVDoseHistory SolarEnergyHistory


CoolDegDaysHistory HeatDegDaysHistory


Température extérieure
26.0°C
Humidité extérieure (def. ci-dessous)
49%
Point de rosée (def. ci-dessous)
14.5°C
Vitesse du vent
NE at 1.6 km/hr
Pression atmosphérique (def. ci-dessous)
988.8 hPa & Steady
Cumul de pluie dans la journée
0.0 mm
Taux pluviométrique
0.0 mm/hr
Total des pluies à caractère orageux
0.0 mm
Cumul de pluie mensuel
41.8 mm
Cumul de pluie annuel
376.4 mm
Température apparente due au vent (def. ci-dessous)
26.0°C
Index THW (def. ci-dessous)
26.1°C
Index de chaleur (def. ci-dessous)
26.1°C
Indice UV (def. ci-dessous)
0.0 index
Rayonnement solaire (def. ci-dessous)
18 W/m²
Densité de l'air (def. ci-dessous)
1.1329 
EMC (def. ci-dessous)
9.0 %
Maximales/Minimales de la journée

Température maximale

Température minimale

27.3°C   at   18:09

18.7°C  at    6:50

Humidité maximale

Humidité minimale

92%    at   4:56

44%   at   18:42

Vitesse du vent maximal

24.1 km/hr   at  18:04

Plus haut point de rosée

Plus bas point de rosée

18.9°C   at   0:00

13.3°C at  18:42

Pression atmosphérique maximale

Pression atmosphérique minimale

990.5 hPa   at  12:03

986.4 hPa  at   0:12

Taux pluviométrique maximal

0.0 mm/hr   at  ----

Température apparente minimale due au vent

18.9°C   at 2:32

Index de chaleur maximal

27.2°C   at  18:04

Index UV maximal

7.8 index  at   12:44

Rayonnement solaire maxi

1005 W/m²  at   12:43

BAROMETER ou Pression Barométrique

La PRESSION BAROMÉTRIQUE est le poids de l'air qui compose notre atmosphère et exerce une pression sur la surface de la terre. Cette pression est connue en tant que pression atmosphérique. Généralement, plus d'air au-dessus d'un secteur, plus la pression atmosphérique est haute, ceci, alternativement, signifie que la pression atmosphérique change avec l'altitude. Par exemple, la pression atmosphérique est plus grande au niveau de la mer que sur un dessus de montagne. Pour compenser cette différence et faciliter la comparaison entre les endroits avec différentes altitudes, de la pression atmosphérique est généralement ajustée sur la pression équivalente de niveau de la mer. Cette pression ajustée est connue en tant que pression barométrique. Pour des prévisions, cependant, la valeur absolue de pression barométrique est généralement moins importante que le changement de la pression barométrique. En général, la pression qui s’élève indique une amélioration des conditions tandis que la pression en chute indique une détérioration des conditions.

Humidité

L'humidité elle-même se rapporte simplement à la quantité de vapeur d'eau dans le ciel. Cependant, la quantité de vapeur d'eau que l'air peut contenir change avec la température de l'air et la pression. L'humidité relative tient compte de ces facteurs et offre une lecture d'humidité qui reflète la quantité de vapeur d'eau dans le ciel car un pourcentage de la quantité l'air est capable de se tenir. L'humidité relative n'est pas, donc, réellement une mesure de la quantité de vapeur d'eau dans le ciel, mais un rapport du contenu de vapeur d'eau de l'air à sa capacité. Il est important de se rendre compte que l'humidité relative change avec la température, la pression, et le contenu de vapeur d'eau. Pour un colis d'air d'une capacité pour 10 g de la vapeur d'eau, qui contient 4 g de la vapeur d'eau, l'humidité relative serait 40%. Additionnant 2 g plus de vapeur d'eau (pour un total de 6 g) changeraient l'humidité en 60%. Si ce même colis d'air est alors chauffé de sorte qu'il ait une capacité pour 20 g de la vapeur d'eau, l'humidité relative chute à 30% quoique le contenu de vapeur d'eau ne change pas. L'humidité relative est un facteur important en déterminant la quantité d'évaporation des usines et des surfaces humides, puisque l'air chaud avec la basse humidité a une grande capacité pour la vapeur d'eau supplémentaire

HEAT INDEX ou index de chaleur

Heat Index ou index de chaleur - est calculé en fonction de la température et de l’humidité extérieures, le plus souvent exprimé en C° (même si c’est une valeur qui devrait, selon la formule, ne pas avoir d’unité) : il est utilisé pour donner une sensation d’inconfort due à une température et une humidité élevées. En effet, le corps évacue une grande partie de son excès de chaleur grâce au mécanisme de la transpiration. Hors, lorsque que le taux d’humidité dans l’air est élevé, la sueur reste sur notre peau et on se sent collant. C’est une sensation désagréable d’autant plus que nous ressentons encore plus la chaleur. En France, on emploie souvent le terme « il fait lourd ». L'index de chaleur permet d’évaluer en partie les risques de coup de chaleur, d’insolation, également de déshydratation. L'index de la chaleur est seulement mesuré quand la température de l'air est au-dessus de 14° c parce qu'elle est insignifiante à plus basses températures d'air. (en dessous de 14° c, l’index de la chaleur = température de l'air).

Degré de confort :
En dessous de 29 : Peu de gens sont incommodés.
De 30 à 34 : Sensation de malaise plus ou moins grande.
De 35 à 39 : Sensation de malaise assez grande. Prudence. Ralentir certaines activités en plein air.
De 40 à 45 : Sensation de malaise généralisée. Danger. Éviter les efforts.
De 46 à 53 : Danger extrême. Arrêt de travail dans de nombreux domaines.
Au-dessus de 54 : Coup de chaleur imminent (danger de mort).
Fiabilité :On peut considérer comme extrêmement élevée une valeur Heat Index supérieure à 40. Dans ce cas, il y aurait lieu de réduire toutes les activités non essentielles. Si la valeur oscille entre 35 et 39, il conviendrait alors de ralentir ou de modérer certaines activités de plein air, compte tenu de l'âge et de l'état de santé des individus, de leur forme physique, du type de vêtements qu'ils portent et d'autres conditions climatiques.

S'il est absolument nécessaire de travailler à l'extérieur, il faut alors boire beaucoup et se reposer fréquemment. Lorsque le temps est chaud et humide, les risques de coup de chaleur et d'insolation sont très grands.

Tout comme l’Indice de Refroidissement Eolien (Windchill), Heat Index doit son origine aux services météorologiques du Canada.

WINDCHILL ou Indice de refroidissement éolien

L’ indice de refroidissement éolien correspond à une température fictive ressentie par le corps. Cet indice, exprimé en °C (même si c’est une valeur qui devrait, selon la formule, ne pas avoir d’unité) est calculé en fonction de la température extérieure et la vitesse du vent. Le Windchill est utilisé  pour déterminer une sensation de froid, donc d’inconfort et est considéré comme un facteur essentiel pour prévoir les risques de gelures et d’hypothermie. En effet quand il fait froid la chaleur produite par nôtre corps créé une couche de molécules d’air chaude et isolante qui nous protège temporairement. Lorsque le vent souffle, cette chaleur en surface est immédiatement balayée et n’a donc plus aucun effet ; le corps continue à produire de la chaleur jusqu’à épuisement des ressources énergétiques. Dans les cas les plus critiques (vent fort, température froide), et si l’individu n’est pas suffisamment habillé, le risque de gelure des extrémités du corps et d’hypothermie est multiplié. Au-dessus de 32° C, le mouvement de vent n’à aucun effet sur la température apparente, ainsi le froid est identique à la température extérieure.

Quelques valeurs :
Windchill 0 a -9°C : le refroidissement augmente un peu l'inconfort. S'habiller chaudement.
Windchill -10 a -24°C : la peau nue exposée ressent le froid, risque d'hypothermie si l'exposition est de longue période et sans protection. Porter plusieurs couches de vêtements, un chapeau et des gants.
Windchill -25 a -44°C : risque de gel de la peau (gelure grave), surveiller tout engourdissement ou blanchiment de la figure, des doigts, des oreilles et du nez. Risque d'hypothermie si l'exposition est de longue période et sans protection. Porter plusieurs couches de vêtements, un chapeau et des gants. Couvrir les parties exposées, notamment le visage
Windchill -45 a -59°C extrême! : quelques minutes suffisent pour geler la peau exposée. - Surveiller fréquemment les extrémités contre tout engourdissement ou blanchissement (gelure grave). - Sérieux risque d'hypothermie si à l'extérieur pendant de longues périodes. Porter plusieurs couches de vêtements, un chapeau et des gants. Couvrir les parties exposées notamment le visage, rester actif et se préparer à réduire les activités à l'extérieur.
Windchill -60°C et plus : DANGER! Les conditions extérieures sont dangereuses, la peau peut geler en moins de deux minutes. Rester à l'intérieur.

Fiabilité :En hiver, lors de vagues de froid, le Windchill est la seconde valeur la plus comparée par les amateurs de météorologie après la température ambiante. Notons néanmoins que la formule de calcul du refroidissement éolien à changé depuis 2001 et que seules les stations météo récentes intègrent ce nouveau calcul. D’autre part, pour que la valeur soit la plus juste il faut que l’anémomètre (capteur de mesure de vitesse du vent) soit le plus proche possible du thermomètre, l’idéal étant d’avoir un second anémomètre puisque si on veut que la station soit dans les conditions officielles de mesure type Météo France, l’anémomètre doit être situé à une dizaine de mètres de hauteur et environ 1,50 mètre pour le thermomètre.

Température Humidity Wind ou Index THW

Combinaison des facteurs température, humidité, vent et solaire.

Comme l'index de chaleur, le THW utilise la mesure de l'humidité et la température pour calculer la température apparente. En outre le THW incorpore dans le calcul les effets thermiques du rayonnement solaire et les effets du refroidissement liés au vent. Le THW est vraiment la synthèse de tous les paramètres météo et sort un bon indice bioclimatique.
Il existe également l'index THSW : L'index de THSW (la température - humidité - le soleil - vent) emploie l'humidité et la température pour calculer une température apparente. En outre, THSW incorpore les effets thermiques du rayonnement solaire direct et les effets de refroidissement du vent sur notre perception de la température

DEWPOINT ou Point de rosée

Le point de condensation est la température à laquelle l'air doit être refroidi pour la saturation (humidité relative de 100%) pour se produire. Le point de condensation est une mesure importante employée pour prévoir la formation de la rosée, du gel et du brouillard. Si le point de condensation et la température sont étroitement pareil vers la fin d'un après-midi où l'air commence à tourner au plus froid, le brouillard est probable pendant la nuit. Le point de condensation est également un bon indicateur du contenu réel de vapeur d'eau de l'air, à la différence de l'humidité relative, qui tient compte également de la température de l'air. Le point de condensation élevé indique le contenu élevé de vapeur, bas point de condensation indique le bas contenu de vapeur. En outre un point de condensation élevé indique une meilleure chance de pluie et d'orages graves. Vous pouvez même employer le point de condensation pour prévoir la température durant la nuit.

Cette donnée permet de déterminer l'hygrométrie relative.

Wind run ou Vent passé

C'est la "quantité" de vent qui a affecté le site de mesure sur une période donnée. Il est exprimé en kilomètre selon la formule de calcul suivante: vent passé = vitesse du vent X période. Exemple: Le vent passé pour un vent constant de 20 km/h pendant 2 heures sera de 40km.

10 Min Avg Wind Speed ( Vent Moyen sur 10 minutes. )

Donne la vitesse moyenne du vent, sur 10 minutes,

Equilibre Moisture Content (EMC) ou Contenu d'Humidité en Équilibre

L'EMC : c'est la quantité de vapeur d'eau qui se trouve dans une partie d'air . L'humidité est présente en permanence dans l'atmosphère et même au niveau du Sahara ! La raison est la suivante : les rayons du Soleil réchauffent la surface de la Terre et provoque l'évaporation de l'eau des Océans ou de certaines réserves d'eau dans le Sahara. A l'inverse, l'humidité peut être absorbée, c'est le processus d'hygroscopique. Il arrive à un moment donné qu'une partie de l'air soit saturée en vapeur d'eau mais pas tout le temps ; l'humidité relative est donc la quantité d'eau présente dans la partie d'air sur la quantité d'eau que peut contenir cette partie d'air .

La mesure de l'humidité relative reste très simple grâce à 2 instruments météorologiques aussi performants les uns que les autres .

- L'hygromètre : instrument classique qui marche sous l'action de l'air ( comme pour le baromètre ) ; plus l'air exerce une force, plus l'aiguille se dirigera vers les 100 % d'humidité relative .

- Le psychromètre : deux tubes permettent de mesurer l'humidité relative ; un tube mesure la température de l'air ambiante ; l'autre mesure la température du thermomètre mouillé ( Tw ) parce que la sonde est trempée dans de l'eau . Plus les 2 températures se rapprochent, plus l'humidité relative est élevée

Heat Degree Days ( Jour de degré de chauffage ) utilisable en hiver surtout ( °C )

Les jours de degré de chauffage (HDD) sont employés pour estimer la quantité d'énergie exigée pour le chauffage d'espace résidentiel pendant la saison fraîche. Pour calculer le HDDs vous devez d'abord trouver la température moyenne pour le jour. Ceci est habituellement fait en prenant la température élevée et basse pour le jour, les ajoutant ensemble et se divisant par deux. Si la température moyenne est à où au-dessus du 18.3°C, alors la quantité de HDD est zéro. Si la température moyenne est en dessous du 18.3°C, alors la quantité de HDD égale 18.3 sans la température moyenne. Par exemple, si la température moyenne était le °C 8.0 puis le °C 10.3 d'égales de quantité de HDD. Nous n'obtiendrons pas une lecture pendant le ressort et l'été, à moins que nous ayons un jour particulièrement froid.

Cool Degree Days ( Jour de degré de refroidissement ) utilisable en été surtout ( °C )

Les jours de degré de refroidissement (CDD) sont employés pour estimer la quantité d'utilisation de climatisation pendant la saison chaude. Pour calculer CDDs, vous devez d'abord trouver la température moyenne pour le jour. Ceci est habituellement fait en prenant la température élevée et basse pour le jour, les ajoutant ensemble et se divisant par deux. Si la température moyenne est ou au dessous derrière 18.3°C, alors la valeur de CDD est zéro. Si la température moyenne est au dessus du °C 18.3, alors la quantité de CDD égale la température moyenne sans le °C 18.3. Par exemple, si la température moyenne était le °C 25 puis le °C des égales 6.7 de quantité de CDD. Nous n'obtiendrons pas une lecture pendant l'automne et l'hiver, à moins que nous ayons un jour particulièrement chaud

  Air density ou Masse volumique de l'air

En physique générale, la masse volumique d'un corps matériel est, en un point donné de ce corps et à un instant donné, la masse d'un petit volume de ce corps entourant ce point, rapportée à la valeur de ce petit volume ; on peut donc la mesurer en kilogrammes par mètre cube (abr. : kg.m - 3 ). La masse volumique d'un fluide en un point est bien sûr la masse volumique d'une parcelle du fluide entourant ce point. La masse volumique de l'air, souvent notée ρ (il s'agit de la lettre grecque rhô), est considérée comme étant égale en moyenne à 1,292 kg.m3 pour ce qui est de l'air sec à la température de 0 °C et sous la pression atmosphérique normale. Il faut cependant remarquer que la masse volumique de l' air humide est plus faible que celle de l'air sec et que, toutes choses égales d'ailleurs, elle diminue quand le rapport de mélange augmente, puisque la vapeur d'eau est plus légère que l'air sec ; de même, la masse volumique de l'air diminue quand croît la température à pression à température donnée (en fait, ρ a tendance à décroître assez rapidement avec l'altitude : pour un air humide où elle vaut environ 1,2 kg.m3 au niveau moyen de la mer ; elle aura déjà atteint le seuil des 1 kg.m3 à 850 hPa vers 1 500 m d'altitude).
 

  Ultra Violet ou  Rayon UV

L'énergie du soleil atteint la terre en tant que rayons (UV) évidents, infrarouges et ultraviolets. L'exposition aux rayons UV peut poser de nombreux problèmes de santé, tels que la brûlure du soleil, le cancer de peau, le vieillissement de peau, et les cataractes, et peut supprimer le système immunitaire. La station analyse les niveaux changeants du rayonnement UV et peut conseiller des situations où l'exposition est particulièrement inacceptable. Nous pouvons montrer les lectures UV dans deux balances : MEDs et index UV. MEDs représente la dose minimale d'Erythemal, définie comme la quantité d’exposition au soleil nécessaire pour induire une rougeur à peine perceptible de la peau dans un délai de 24 heures après exposition. En d'autres termes, l'exposition à 1 MED aura comme conséquence un rougissement de la peau. Car les différents types de peau brûlent à différents taux, 1 MED pour des personnes avec la peau très foncée est différent de 1 MED pour des personnes avec la peau très légère. Nous montrons l'index UV, une mesure d'intensité d'abord définie par Environment Canada et depuis adopté par l'organisation météorologique du monde. L'index UV assigne un nombre entre 0 et 16 à l'intensité UV courante. Plus le nombre est inférieur, plus le danger du coup de soleil est inférieur. Une valeur d'index de 0-2 représente une catégorie minimale d'exposition tandis que 10+ représente une catégorie très élevée.

  Solar radiation ou  Rayonnement solaire

Ce que nous appelons 'le rayonnement solaire courant 'est techniquement connu en tant que rayonnement solaire global, une mesure de l'intensité du rayonnement du soleil atteignant une surface horizontale. Cet irradiante inclut le composant direct du soleil et le composant reflété du reste du ciel. La lecture solaire de rayonnement donne une mesure de la quantité de rayonnement solaire frappant la sonde solaire de rayonnement à n'importe quelle heure donnée, exprimée en watts/m carré (W/m²). Le soleil lumineux est considéré se produire quand le niveau solaire de rayonnement excède 100 W/m², ainsi nous pouvons facilement établir combien d'heures de soleil se produisent quotidiennement de cette lecture.

Gelée blanche, Givre et Verglas

Il faut différencier ces trois phénomènes, typiques de la « saison froide ».

La gelée blancheest un dépôt de glace sur les objets, généralement d’aspect cristallin, provenant de la transformation directe de la vapeur d’eau contenue dans l’air ambiant (il s’agit de la rosée quand il y a un dépôt de gouttes d’eau et non de glace).

Le givre est un dépôt de glace provenant généralement de la congélation immédiate de gouttelettes de brouillard ou de nuages en surfusion (c’est-à-dire dont la température est inférieure à 0 °C) dès qu’elles entrent en contact avec des objets dont la surface est à une température inférieure ou légèrement supérieure à 0 °C. Le brouillard givrant, par définition, produit du givre…

Le verglas est un dépôt de glace, compact et lisse, généralement transparent, provenant de la congélation instantanée de gouttes de pluie ou de bruine surfondues (c’est-à-dire dont la température est inférieure à 0 °C) dès qu’elles entrent en contact avec des objets dont la surface est à une température inférieure ou légèrement supérieure à 0 °C. Les pluies ou bruines verglaçantes, par définition, génèrent du verglas…